Natacha Petit

Jardin des vanités

du 6 septembre au 12 juillet 2009

L’exposition de Natacha Petit se compose de toiles, de gravures et d’une installation au sol. Les toiles rythment les murs, les unes par leur verticalité, les autres par leur forme circulaire. Echo aux peintures murales, elles constituent un chemin qui accompagne le visiteur vers le chœur de la chapelle. L’installation au sol comporte des objets symbolisant une serre : cloches de verre, fleurs et pétales sur lit d’herbe synthétique ou naturelle. Cette nature morte, Jardin d’Eden, est une proposition contemporaine de la Vanité. Elle devient un espace de méditation dans ce lieu de réflexion spirituelle. Une série de gravures, dont la fleur est le motif et le matériau, dialogue avec l’ensemble.

« J’ai souhaité réaliser un rapprochement entre le lieu, son histoire et mon œuvre. J’aime le dialogue entre l’art médiéval qui se dégage de la chapelle et l’art contemporain ».

Partager...
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *