Jacques Asserin

Le Jubé

du 20 novembre au 6 décembre 2009

Habituellement, dans une église, le jubé est une clôture de pierre ou de bois séparant le chœur de la nef. Il se compose de trois éléments : la tribune (le jubé proprement dit), la clôture (dite « chancel ») et le groupe sculpté de la crucifixion.

Aujourd’hui disparu dans la Chapelle Saint-Julien, l’artiste reconstruit cette frontière symbolique à l’emplacement d’un éventuel jubé dont visiblement il ne reste aucune trace. « Dès ma première visite de la chapelle, la division de ce lieu en deux parties de formes différentes mais de surfaces presque égales s’imposa comme essentielle » explique Jacques Asserin.

Le « jubé » est ici remplacé par un voile très mince orné d’une projection vidéo dans un cercle. En traversant ce voile, qui ne laisse voir que des ombres et fait planer le mystère, le spectateur est emmené dans un autre monde. Cette installation, très immatérielle, plonge dans une obscurité habitée de sons et de lumières fugaces.

Jacques Asserin

Le Jubé

visiter son site web : www.asserin.com

Partager...
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *