Pierre-Marie Corbel

Être Humain

du 17 février au 4 mars 2007

L’artiste a décidé de disposer en cercle, faces peintes tournées vers l’extérieur, une série d’une douzaine de tableaux, où le corps physique cohabite avec l’ombre du peintre.
Ces corps ne sont pas des corps sculptés, retouchés comme ceux que l’on voit dans les magazines people. Non, ici, ce sont des corps qui ont déjà servi, et ça se voit.

Ce sont des corps en chair et en os, qui sont là avec tout leur vécu et aussi toute leur souffrance.
Dans ses tableaux, le peintre a ajouté son ombre. Une ombre transparente, opaque ou hachurée. Pour Pierre-Marie Corbel, c’est un moyen de renouveler aussi la relation entre le peintre et son modèle.

Être humain

Partager...
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *