Philippe Guesdon

Mémoire de Gavrinis

du 12 novembre 2010

Je connais le site de Gavrinis depuis fort longtemps…Dès ma première visite cet endroit m’a fasciné. A l’époque, le couloir n’était pratiquement pas éclairé et il fallait attendre que les yeux s’ habituent à cette semi-obscurité pour découvrir, enfin, les gravures qui ornent les dalles. La lecture que je fis, alors , de cette écriture abstraite, déployée pierre par pierre comme au fil des pages d’un livre, occupa mes pensées durant près de 15 années.

J’en ferai un jour quelque chose…
Bien plus tard, je décidais de concevoir cette installation.

Philippe Guesdon

« L’art, c’est le plus court chemin de l’homme à l’homme. »
A. Malraux

De très nombreuses peintures préparatoires au projet m’enseignèrent qu’il fallait considérer chacune des dalles, non pas seulement, pour le graphisme dont elle est recouverte, mais essentiellement pour la façon magistrale dont elle témoigne d’un dialogue subtil entre une forme de contour et un agencement savant de signes répartis à l’intérieur. Chacune de ces organisations est singulière et pertinente.

Je choisis 20 des 23 dalles gravées du couloir et de la chambre dont je fis 20 toiles, optant pour une échelle légèrement plus petite que la dalle modèle. Ces toiles, sur lin fripé, sont peintes à l’acrylique et poudre de métal. Le bleu, en cerne, entre le dessin noir reproduisant la rigole gravée et le fond gris métallisé et orangé est ce que j’ai cru voir lors de ma première visite.
Était – ce le reflet de la mer voisine ou l’éclairage électrique précaire d’alors qui en était la cause ?

Je suis resté, volontairement, très fidèle aux dessins mégalithiques constitués d’écussons, de crosses, de haches… dessinant sur le motif dans le plus grand respect de la tradition . Ces combinaisons parlent à nos mémoires et pourtant le résultat est éminemment contemporain…
La mise en espace de cette installation doit bien évidemment respecter la place qu’occupe chacune des dalles du Cairn de Gavrinis et reconstituer le plus fidèlement possible l’allée couverte pour qu’au moins, le parcours, quelques 6000 ans plus tard, soit le même.

Son site perso : http://philguesdon.pagesperso-orange.fr/

Partager...
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *