Erwan Le Bourdonnec

U-Topos ou les topographes célestes

du 16 septembre au 9 octobre 2011

« …Celui du pendule de Foucaud, ceux des figures abstraites du calcul de toutes les mesures du temps, du vent et de la pression d’air, … Cette collection d’instruments ayant peu ou prou affaire avec de la mesure, se transforme en des sculptures ne représentant pas seulement le mouvement mais qui sont elles-mêmes mouvement. Ces objets ne semblent pas encore embrayés sur le réel, en attente, dans un imperceptible tremblement.

Ni comme des sculptures, ni comme des maquettes d’architectures ; non pas peinture all over ou stabiles à la Calder et pourtant ils le sont, par emprunts métaphoriques. Ces artefacts artistiques ambigus dépassent les catégories du système des beaux-arts pour s’accomplir en une performance visuelle exigeante in situ.

Notre artiste nous fait effectuer par une suspension de nos consciences rationnelles un saut périlleux inimaginable dans la représentation sensible de ces espaces… »

Jean-Claude Thévenin

« Ces objets sont comme des vœux en attente d’un rivage, d’un bâtiment, d’un sous bois, d’une île… pour prendre forme.
Ce qui est déjà pensé, c’est la rencontre particulière du mouvement des nuages, de la lumière, de la poussière et les projections stellaires dans leurs rotations relatives. Ce qui est connu c’est la pesanteur et le vent, la sédimentation et l’évaporation ».

Bernard Pierron

Son site web : http://www.lebourdonnec.art/

Partager...
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *